islamForever

Pour connaître l'Islam, la religion de notre Prophète saws, c'est par ici! De plus si vous êtes de Strasbourg on vous renseignera sur les activitées des mosquées inchaAllah!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
islamforever
Admin
avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Le jeûne    Dim 2 Avr 2017 - 21:57

Le jeûne

1) Le jeûne dans le Coran



183– Croyants! Le jeûne vous est prescrit comme il le fut à vos devanciers, afin que vous vous prémunissiez,
184– durant un nombre déterminé de jours. A celui d’entre vous qui serait malade ou serait en voyage, incombe plus tard un nombre de jours [égal]. Ceux qui [ne] le supportent [qu’avec grande difficulté et le rompent] doivent une rançon: nourrir un pauvre. Quiconque fait mieux, de son propre gré, c’est pour lui meilleur. Mais il est préférable pour vous de jeûner autant que vous le sachiez.
185- Le mois de ramadan est celui au cours duquel le Qu’ran fut révélé pour servir de bonne direction aux hommes, d’explication claire aux préceptes [divins], de critère à la vérité et à l’erreur. Quiconque parmi vous sera témoin du [début] de ce mois, le jeûnera. Celui qui est malade ou en voyage devra [plus tard] jeûner un nombre de jours égal [au nombre de jours de rupture]. Dieu veut rendre non difficile mais facile pour vous [l’accomplissement des obligations religieuses]. Jeûnez jusqu’à la fin de la durée fixée et magnifiez Dieu pour la bonne direction où il vous a mis, pour lui prouver votre reconnaissance.
186– Lorsque Mes serviteurs t’interrogeront sur Moi, Je suis tout proche: J’exauce l’invocation de celui qui m’invoque. Qu’ils répondent donc [à mon appel] et croient en Moi pour être bien dirigés.
187- Il vous est permis durant la nuit [du mois] du jeûne, d’avoir des rapports avec vos épouses. Elles sont une vêture pour vous, et vous une vêture pour elles. Dieu sait bien que vous usez de ruse, à votre détriment; Il [accepte cependant votre] repentir et vous pardonne. Maintenant ayez commerce avec elles et rechercher ce que Dieu a institué en votre faveur. Mangez et buvez jusqu’au moment où un fil blanc peut être distingué d’un fil noir, à l’aube. Après quoi, observez un jeûne complet jusqu’à la nuit. N’ayez aucun commerce avec elles durant votre retraite dans les mosquées. Ce sont là les limites imposées par Dieu; ne vous en approchez point! C’est ainsi que Dieu explicite Ses signes aux hommes afin qu’ils se prémunissent.

La vache 183-187


Explications terminologiques :


On vous a prescrit : On vous a rendu obligatoire.


Un nombre déterminé de jours : Il s'agit du mois de Ramadan.


Ceux qui peuvent le supporter : C'est-à-dire, ils sont capables de jeûner mais avec difficultés, où ils ne sont pas en mesures de jeûner comme la personne âgée, la femme enceinte ou celle qui allaite.


Une compensation : Ils ne jeûnent pas mais s'acquitte d'une compensation qui consiste à nourrir un pauvre pour chaque jour.


Et si quelqu'un fait plus de son propre gré : C'est-à-dire, s'il nourrit davantage, ou jeune en plus de nourrir.


Le discernement : entre le bien et le mal.


Quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne : C'est-à-dire, quiconque est, à l'arrivée de Ramadan, résident (non-voyageur), pubère et jouissant de sa raison.


Afin que vous en contempliez le nombre : C'est-à-dire, afin de finir le jeûne de Ramadan dans sa totalité, en rattrapant, après le Ramadan, le jeûne des jours manqués.


Vous vous soupçonnez de trahison : par le fait d'éprouver l'envie de manger, de boire, ou d'avoir des rapports avec vos épouses, pendant la nuit, en dépit de l'interdiction de tout ceci.


Il vous a pardonné : C'est-à-dire, Il vous a allégé cette prescription pénible.
Cohabitez donc avec elles : Allusion aux rapports sexuels.


Cherchez : C'est-à-dire, Désirez. 

Jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit : C'est-à-dire, la blancheur du jour et l'obscurité de la nuit.

En retraite rituelle dans les mosquées : Il s'agit de la retraite spirituelle « i'tikaf » qui consiste à demeurer dans la mosquée avec l'intention de l'adoration. Il est interdit à la personne en retraite spirituelle d'avoir des rapports sexuels.

Revenir en haut Aller en bas
islamforever
Admin
avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: règles relatives aux jeunes   Lun 3 Avr 2017 - 17:48

Règles relatives aux jeunes 


Le jeûne « as-siyam » consiste à s'abstenir de manger, de boire et d'avoir des rapports sexuels de l'aube au coucher du soleil et ce dans l'intention d'accomplir le jeûne. Dieu a prescrit aux musulmans le jeûne du mois de Ramadan en l'an deux de l'Hégire, deux nuits après le début du mois de Sha'ban.


Les règles du jeûne se sont graduellement instaurées en trois étapes :


1ère étape :La prescription du jeûne était optionnelle quiconque le souhaitait jeûnait,et quiconque ne le souhaitait pas ne jeûnait pas mais devait s'acquitter d'une compensation qui consiste à nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné.


2ème étape : La prescription du jeûne y devient obligatoire.
« Quiconque d'entre vous est présent en ce mois qu'il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne en nombre égal d'autres jours » La vache 185


3ème étapes : Permission faite de manger, de boire et d'avoir des rapports sexuels du coucher du soleil à l'aube du jour suivant. Pendant les deux premières étapes, il est interdit au jeûneur, après s'être endormi, de manger, de boire ou d'avoir des rapports jusqu'au lendemain.


Les musulmans s'accordent d'un avis consensuel sur le caractère obligatoire du jeûne du mois de Ramadan, sur le fait qu'il constitue l'un des piliers de l'islam.


Deuxièmement : Conditions du jeûne et pour qui est-il obligatoire ?


Elles se divisent en deux catégories :



  1. Conditions d'exigibilité : Ce sont les conditions nécessaires pour que le jeûne soit obligatoire, à savoir, l'islam, la responsabilité (puberté et raison) et la capacité de jeûner.


  2. Conditions de validité : Ce sont les conditions pour que le jeûne soit valide, à savoir, l'islam, le discernement pour l'enfant et ne pas être en période de menstrues ou de lochies, la femme ne jeûne pas durant ces périodes. 



Troisièmement : Les actes obligatoires du jeûne



  1. L'intention : Elle distingue l'acte d'adoration et l'acte ordinaire. Acte relatif au cœur. Le Prophète que la paix soit sur lui dit : « Celui qui n'a pas mis l'intention de jeûner avant l'aube, n'a point de jeûne »



Quant au jeûne surérogatoire, il est permis d'y mettre l'intention jusqu'à peu avant l'heure du zénith (dohr).


a) Tout ce qui parvient à l'estomac 


b) Le vomissement provoqué : Quant au vomissement involontaire, il n'invalide pas le jeûne. 


c) Émission provoquée de sperme : Si la cause de cette émission est uniquement regard ou pensée, cela n'invalide pas le jeûne. De même, l'écoulement du « madhy » n'a aucune incidence sur le jeûne.


d) Le rapport sexuel. « On vous a permis, la nuit du jeûne, d'avoir des rapports avec vos femmes » La vache 187. « Quiconque oublie qu'il jeûne et mange ou boit, qu'il poursuive son jeûne car, en vérité, c'est Dieu qu'il l'a nourri et abreuvé »


Quatrièmement : Règles relatives à l'interruption du jeûne:


Les cas d'interruption du jeûne du mois de Ramadan sont au nombre de six :



  1. La femme en période de menstrues ou de lochies ne doit pas jeûner.
  2. Il est permis au malade et au voyageur de ne pas jeûner. Ils doivent uniquement récupérer les jours manqués. Ne pas jeûner pendant le voyage est permis à condition que la distance parcourue lors de ce voyage soit égale à la distance permettant le raccourcissement de la prière et que le voyageur parte avant l'aube. Il est également permis au malade de ne pas jeûner si le jeûne aggrave sa maladie ou retarde sa guérison. 
  3. Il est permis à la personne âgée et au malade atteint d'une maladie incurable de ne pas jeûner. Ils n'ont pas à récupérer les jours manqués, mais doivent s'acquitter de la compensation. 
  4. Celui qui interrompt intentionnellement le jeûne par autre que les rapports sexuels doit récupérer ce jour sans s'acquitter de l'acte expiatoire « al kaffara ».
  5. « Quiconque rompt le jeûne d'un jour de Ramadan sans qu'il soit exonéré par une permission divine, ne pourras récupérer ce jour-là même s'il jeûnait toute sa vie » (Hadith rapporté par Ahmed et ad darami
  6. Quiconque interrompt le jeûne pour cause de rapports sexuels doit poursuivre son abstention durant le reste du jour et doit s'acquitter de l'acte expiatoire « al kaffara » s'il s'agit d'un homme et ce de l'avis consensuel de tous les savants. Les hanafites l'imposent à la femme au même titre que l'homme.
  7. La personne ne jouissant pas de sa raison jusqu'à ce que celle-ci lui revienne, l'enfant jusqu'à sa puberté ainsi que le croyant jusqu'à ce qu'il se convertisse à l'islam, ne sont pas tenus de récupérer les jours non-jeunés ni de s'acquitter de l'acte expiatoire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
islamForever :: ISLAM :: PILIERS DE L'ISLAM-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: